Où vont nos déchets ?
TRI DES EMBALLAGES

TRI DES EMBALLAGES

LE CENTRE DE TRI DES EMBALLAGES

Votre geste de tri consiste à isoler des ordures ménagères les bouteilles et flacons en plastique, les papiers, les cartons, l'acier ou encore l'aluminium.

En Maurienne, ils sont déposés dans trois types de contenants : les bacs roulants jaunes, les cloches jaunes ou les conteneurs semi-enterrés jaunes.

Le centre de tri est une usine où sont réceptionnés puis retriés tous les déchets issus de cette collecte sélective des ménages.


Après vidage des caissons, les déchets sont poussés sur un tapis roulant et vont traverser un déssacheur, système ayant pour but d'éventrer les sacs fermés et de rendre visible leur contenu.

Les déchets accèdent ensuite à un crible balistique oblique et vibrant, où les corps creux (briques, bouteilles, boîtes acier et alu) rebondissent et restent en bas, alors que les corps plats (journaux, magazines, cartons) atteignent le haut du crible et basculent vers une ligne de tri spécifique.

Les vibrations du crible éliminent les particules trop fines ou trop légères pour être triées.

Par la suite, l’acier est récupéré par un aimant (ou overband). Le reste des corps creux passe dans un système de tri optique, où une buse d'air comprimée souffle sur les déchets en fonction de leur nature. En bout de chaîne, un valoriste n'a donc plus qu'à faire une séparation très simple entre bouteilles en plastique clair ou coloré, ou entre briques et bouteilles PEhd.

Le reste des déchets (aluminium, cartonnettes) est récupéré suite à ce tri optique par d'autres valoristes.

Les journaux, papiers et revues seront également séparés en différentes catégories sur une chaînes spécifique.

Chaque matériau est alors lancé dans une alvéole, où il sera récupéré et compacté en balle très dense.

Des repreneurs viendront enfin récupérer ces balles pour les réinjecter dans la filière de recyclage adéquate, afin de reformer de nouveaux objets. Ainsi, les bouteilles en plastique seront recyclées en vêtements d’hiver, couettes, montres, tuyaux, revêtements de sols et de toitures… Il faut dix bouteilles d’eau pour fabriquer un pull polaire ! Le voyage continue donc pour ces matériaux, mais ça c’est une autre histoire…





© SIRTOMM - 82 Avenue de la Riondaz - 73870 St Julien Montdenis - Tél. +33(0)479 59 92 28