Réduire nos déchets
PENDANT LES FÊTES

PENDANT LES FÊTES

Jouets Repas Papier Sapin Repas Repas Jouets Papier Sapin

LES JOUETS
Chaque année sous le sapin français : 17 millions de jouets. Vite achetés, vite consommés, vite jetés, ces jouets en plastique et à piles sont irréparables en cas de panne, et inondent les bennes incinérables et les caissons de déchets électriques de nos déchèteries

Impact
Si le marché du jouet se porte bien avec 3 milliards d’Euros en 2008, les jeux offerts à nos bambins pèsent lourd dans la balance environnementale et sociale : importés à 80 % d’Asie, ils sont souvent  produits dans des conditions de travail déplorables…

Porte-monnaie
Chaque année, 527 € sont consacrés, par ménage, aux différents achats de noël, dont 291 € pour les cadeaux.

Alternatives
- Les jeux en bois, robustes pouvant resservir aux enfants « suivants ».
- Les jouets fabriqués en France (il en existe encore beaucoup !)
- Les jeux des tous petits sont vite obsolètes : privilégiez les achats d’occasion (Emmaüs, Troc bébé)
- Les cadeaux immatériels : places de concert, de théâtre, restaurant…

LE PAPIER CADEAU
Magnifiques ! Ces montagnes brillantes et étoilées de papier cadeau à peine déballées, arrachées par de petites mains fébriles et qui finiront expressément au bac de tri !

Impact :
30 millions de rouleaux de papier cadeau vendus en France chaque année = 216 millions de litres d’eau consommés pour leur fabrication, soit l’équivalent d’un petit lac de montagne.

A éviter :
Le papier cadeau non recyclé. De plus, les papiers métallisé et en matière plastique ne sont pas recyclables.

A adopter
- le papier cadeau recyclé et/ou certifié PEFC
- réutilisation de vieux papiers pour emballer les cadeaux : journal, anciennes BD, affiches…
- la méthode du Furoshiki qui consiste à emballer les cadeaux dans de jolis tissus réutilisables.

LE SAPIN DE NOEL
Idée reçue : il est plus écologique d’acheter un sapin artificiel qui durera plusieurs années, que de couper un sapin qui finira à la poubelle au bout de 15 jours.

Impact :
1 million de sapins artificiels sont vendus en France chaque année. Leur bilan carbone se chiffre à 8000 tonnes par an.

La face cachée du sapin artificiel :
polluant à la fabrication comme à la destruction, il est produit en Asie à partir de dérivés du pétrole. Une fois usé, il n’est pas recyclable. Son « espérance de vie » dans les foyers français est de trois ans seulement.

Alternative :
le vrai sapin, acheté localement, absorbe une bonne dose de CO2 pendant sa croissance et permet d’améliorer la stabilité des sols ou il est cultivé. Un fois les fêtes terminées,  il trouve naturellement sa place dans le composteur ou en déchèterie (par pitié, pas sur le trottoir !). Acheté en pot, il peut même être replanté dans votre jardin !
Enfin, si votre cœur balance vraiment entre artificiel et naturel…il reste la décoration de vos plantes d’intérieur.

LE REPAS DE NOEL
Saumon de Norvège, chapon d’Italie et pommes dauphines des Pays-Bas, charlotte aux fraises d’Afrique du Sud, vin rouge du Chili… Gare à l’indigestion de CO2 !

Impact
Aucun produit de saison, et tous importés des quatre coins du monde… Un menu de réveillon classique produit 14 kg de CO2 par personne en moyenne

Porte-Monnaie
Chaque année, 159 € sont consacrés, par ménage, au repas de Noël.  Avec une moyenne de 24 € par convive.

Alternatives
France Nature Environnement a eu l’idée de concocter un menu de Noël écologique (produits bio, principalement locaux et de saison), n’émettant que 3 kg de CO2 et ne coûtant que 17 € par convive. Juste pour montrer que l’on peut être sensible à l’écologie sans se priver ?
En entrée : huîtres et truite fumée
En plat principal : filet de boeuf en croûte, sauce forestière, pommes sarladaises et fondue de poireaux
Dessert : charlotte aux poires
Le tout accompagné de champagne et vin bio. A table !




© SIRTOMM - 82 Avenue de la Riondaz - 73870 St Julien Montdenis - Tél. +33(0)479 59 92 28