Réduire nos déchets
AU SUPERMARCHÉ

AU SUPERMARCHÉ

minidosettes1 pommeschili prixmini minidosettes2 superpromo1 superpromo2

Les poires du Chili
Dénicher un produit local sur l’étale de fruits et légumes d’un hypermarché ? Un vrai casse-tête. Attention ! Les produits frais importés ou « hors saison » ont envahi nos rayons !

Impact des produits frais hors-saison
Le transport d’une tonne de tomates en été depuis la Belgique consomme 12kg équivalent pétrole *. La même tonne produite sous serre chauffée en hiver consomme 950 kg équivalent pétrole ! En France, les fruits hors saison représentent 63 % des importations …
*Il s’agit de l'énergie produite par la combustion d’un kilo de pétrole moyen, ce qui représente environ 11,6 kWh.

On oublie
Les tomates, poivrons et courgettes en plein mois de janvier. Les poires du Chili, les mûres du Mexique, les pommes d’Afrique du Sud…

Alternatives
- Consommer des produits de saison ! Salades, fraises et concombres au printemps, tomates et courgettes l’été, prunes et fenouil à l’automne, endives, poireaux et mandarines en hiver…
- Privilégier les fruits et légumes produits localement (AMAP, achat direct chez le producteur ou au marché)
- Pour les produits importés (bananes, etc…), privilégier les labels bio et/ou équitables garantissant la juste rétribution des producteurs ainsi que le respect de l’environnement.

Les super promos
Elles finissent souvent à la poubelle, faute d’avoir pu les consommer à temps…ou de place dans le congélateur.  Chaque année en France, chacun d’entre nous jette en moyenne 7 kilos d’aliments non consommés et encore emballés ! On estime qu’à l’échelle internationale, ¼ de la nourriture produite sera jetée sans être consommée ! STOP !

Les gestes à adopter d’urgence
Avant d’acheter un produit en promo, vérifiez s’il indique une Date Limite d’Utilisation Optimum  ou une Date Limite de Consommation...

DLUO: date indiquée sur l'emballage de certaines denrées au-delà de laquelle elles risquent d'avoir moins de goût, moins de vitamines, sans pour autant constituer un danger pour la santé.

DLC: date de péremption, figurant sur les denrées alimentaires périssables susceptibles, après une courte période, de présenter un danger immédiat pour la santé humaine (viande, produits laitiers…) Si vous achetez de la viande en promotion, à la DLC proche, assurez- vous d’avoir assez de place dans votre congélateur pour la stocker si vous ne la consommez pas immédiatement.
Avant de partir faire les courses, faire une liste, et s’y tenir
Fonctionnez « par menus » et n’acheter que les ingrédients nécessaires à ceux-ci.
Adaptez les quantités achetées aux besoins du foyer.

Les prix minis
Hall d’entrée, tête de gondole, sortie de caisse… on ne peut pas les louper. Ils sont attractifs, et il y en a toujours un qui nous attire. Leur objectif ? Nous faire craquer !

Problématique
Inclassables, ils vont du dénoyauteur en plastique au rasoir jetable, en passant par le mini appareil à crêpes spécial chandeleur. Leur point commun ? Le prix, très bas, et la qualité, souvent médiocre. Achetés impulsivement, ils se détériorent rapidement.

Coté porte-monnaie
La poêle discount qui n’a d’anti-adhérente que le nom, en promo à 5,70 €, se révèle attachante au bout quelques utilisations et finit direct à la poubelle. Au final, le risque d’acheter plusieurs poêles dans l’année, alors que pour 18 € dès le premier achat, on peut investir dans une poêle de marque française de qualité, réellement anti-adhérente et garantie plusieurs années.

Alternatives
L’achat de qualité : équivaut  souvent à « y mettre le prix ».
Le choix du matériau, de préférence noble et robuste : l’inox, le bois et la céramique au lieu du plastique.
La fabrication artisanale, locale, le choix des labels… garants de la qualité  et de la traçabilité du produit.
Se demander  avant d’acheter un produit, si on en a vraiment l’utilité.

Les dosettes
Trop pratique, le sucre en dosette ! Juste la quantité nécessaire pour agrémenter mon café d’une touche de douceur…

A qui profite le crime
Qu’il s’agisse de café (voir notre fiche cuisine), de sucre, de gros sel, de sirop de fruit ou de lessive, la dosette rapporte plus à ses fabricants qu’à l’environnement.

Coté porte-monnaie / emballages
Sucre en dosettes : 2,40 € les 100 sticks de 5 grammes = 4,80 € le kg  de sucre pour 101 emballages dont un seul sera recyclable (la boite en carton)
Sucre en morceaux, en boite de 1kg : 1,50 € le kg pour un seul emballage recyclable. En terme de recyclabilité, on passe donc de 1 à 100%.. Qui dit mieux ?

On adopte
Les grands contenants (boites en fer, bocaux en verre) pour le stockage des denrées non périssables (sucre, farine, sel, céréales…)
L’achat en grande quantité pour réduire les emballages (farine, lessive en poudre…) mais aussi en vrac (pour les produits frais) et à la coupe (fromage et charcuterie)
Les cuillères « à mesure » (1 g- 5g – 10 g – 15g) qui permettent de doser efficacement boissons chaudes, recettes etc.…




© SIRTOMM - 82 Avenue de la Riondaz - 73870 St Julien Montdenis - Tél. +33(0)479 59 92 28